L’Artemisia afra

header-bg-plantes

Taxonomie

Artemisia afra Jacq. ex Willd est une espèce de la famille des Asteraceae. Elle possède de nombreux noms communs, dont « african wormwood », « wild wormwood » en anglais et « armoise africaine » en français. Parmi ces nombreux noms locaux, on retrouve Wilde als (Afrikaans), Fivi (Kisambaa), Lunyaga (Kisafwa), umhlonyane (isiXhosa), mhlonyane (isiZulu), lengana (Tswana) et zengana (Sotho du Sud). [1-2]

Origine et aire de distribution

L’Artemisia afra Jacq. ex Willd est une des plantes médicinales les plus anciennement connues et largement utilisées dans le Sud de l’Afrique. Elle pousse naturellement dans les régions montagneuses d’Afrique de l’Est et du Sud entre 1500 et 3000 m d’altitude : Ethiopie, Kenya, Tanzanie, Ouganda, RDC, Zambie, Zimbabwe, Angola, Namibie, Swaziland, Lesotho et Afrique du Sud. C’est la seule espèce indigène (naturellement originaire de cette région) du genre Artemisia. [1,3-5]

Description botanique

La morphologie de l’Artemisia afra varie énormément à l’échelle de l’individu.
  • Arbuste ligneux, formant des buissons vivaces dont la hauteur varie de 0,6 à 2 m.
  • Tiges multiples, striées et velues [5].
  • Tiges plus épaisses et devenant ligneuses à la base [6].
  • De nombreuses branches latérales plus petites poussent des tiges principales [6].
  • Feuilles pétiolées finement divisées de manière semblable à l’Artemisia annua pouvant aller jusqu’à 8 cm de long, 4 cm de large.
  • Les feuilles sont de couleur verte sur la face supérieure. Par contre, elles sont couvertes de petits poils blanc donnant une couleur verte plus claire sur la face inférieure. Ces poils présents aussi sur les tiges donnent à l’Artemisia afra une couleur « gris-argenté » caractéristique qui la différencie de l’Artemisia annua [5-7].
  • Odeur aromatique facilement identifiable [5].
  • Ramification extrêmement importante en cas de recepage de la plante.
  • Inflorescences en panicules vert-jaune qui apparaissent sur certaines branches de la plante.
  • Fleurs jaune-crème, très petites et agencées en capitules globuleux de plus ou moins 3 mm de diamètre [5,7].
  • Fruits de 1 mm de long.
  • Chaque ovaire donnera un akène de très petite taille.
  • Jusqu’à présent, l’obtention de semences viables semble difficile.
1 Inflorescence composée : une grappe de grappes de fleurs http://www.pixiflore.com/pages/glossaire/glossaire.html2 Akène (n.m.) : Fruit sec, contenant une seule graine et ne s’ouvrant pas à maturité http://herbierfrance.free.fr/lexique.htm

Exigences écologiques

  • Ensoleillement

Tout comme l’Artemisia annua, l’Artemisia afra apprécie le soleil et le vent semble impacter sa croissance.

  • Température

Température moyenne optimale de croissance : 20 à 33° C [3].
La croissance est plus lente en saison froide. L’Artemisia afra arrive à supporter des températures assez basses en hiver mais meurt sous 7° C. [3,8]

  • Besoins en eau

L’Artemisia afra est plus résistante à la sécheresse que l’Artemisia annua une fois installée. Ses besoins en eau sont alors plus occasionnels. [3]
Elle a besoin d’une pluviométrie de plus de 650 mm/an pour croitre en abondance. En Tanzanie, on la retrouve naturellement dans des régions ou la pluviométrie varie de 900 à 2400 mm/an. [1]

  • Sols

L’Artemisia afra est commune sur sol aride. De manière générale, c’est une plante rustique qui s’implante facilement sur tout type de sol bien drainé.
La croissance est compromise si le pH n’est pas compris entre 5 et 7,5. [3]
On la retrouve à son état sauvage en zones d’altitude en région côtière ou en zones escarpées, sur des pentes humides, le long des cours d’eau et en bordure de forêts [5,7].


Pour rappel, il est toujours possible de contourner d’éventuelles conditions locales défavorables par la sélection de variétés adaptées.

Phénologie

6 stades de développement :
photo bloc
1
Plantule/ rosette
photo bloc
2
Élongation et ramification de la tige/préfloraison
photo bloc
3
Formation des boutons floraux
photo bloc
4
Floraison
photo bloc
5
Fructification
photo bloc
6
Sénescence

Il y a chevauchement des stades 3, 4, 5 et 6 selon les parties de la plante. [3]

Seulement certaines branches vont passer par les 3-4-6 et 6. [8]

De par son caractère vivace, le développement est beaucoup plus lent que l’Artemisia annua.

 

Références

1. Food and Agriculture Organization of the United Nations (FAO). Some medicinal forest plants of Africa and Latin America (FAO Forestry Paper) 67. 1986.
Disponible sur : http://www.fao.org/docrep/015/an797e/an797e00.pdf

2. Liesl van der Walt, Kirstenbosch National Botanical Garden. Artemisia afra Jacq. ex Willd. PlantZAfrica & South African National Biodiversity Institute (SANBI). 2004.

Disponible sur : http://pza.sanbi.org/artemisia-afra

3. Patil GV, Dass SK, Chandra R. Artemisia afra and Modern Diseases. J Pharmacogenomics Pharmacoproteomics. 2011;2;105.

Disponible sur : https://www.omicsonline.org/artemisia-afra-and-modern-diseases-2153-0645.1000105.php?aid=2815

4. Dube, A. The design, preparation and evaluation of Artemisia Afra and placebos in tea bag dosage form suitable for use in clinical trials. M. Pharm. Thess: School of Pharmacy, University of the Western Cape, Bellville, South Africa. 2006.

Disponible sur : https://www.researchgate.net/publication/30758550_The_design_preparation_and_evaluation_of_Artemisia_Afra_and_placebos_in_tea_bag_dosage_form_suitable_for_use_in_clinical_trials

5. N.Q. Liu, F. Van der Kooy, R. Verpoorte. Artemisia afra: A potential flagship for African medicinal plants?. South African Journal of Botany. 2009;75(2);185-195.

Disponible sur : https://www.sciencedirect.com/science/article/pii/S0254629908003165

6. Association Kokopelli. Armoise. Fiche technique de la campagne Semences Sans Frontières. 2018.

7. Anonyme. African wormwood production: Essential oil crops Production guidelines for African wormwood. Plant Production, Agriculture, forestry & fisheries department, RSA. 2009.

Disponible sur : https://www.daff.gov.za/Daffweb3/Portals/0/Brochures%20and%20Production%20guidelines/Production%20guidelines%20African%20wormwood.pdf

8. Cornet-Vernet Lucile. Fondatrice et Vice-Présidente de l’Association La Maison de l’Artemisia. Observations reportées.