Où en est-on concernant le dialogue avec l’OMS ?

Historiquement, l’OMS était réticente à l’utilisation de la tisane, redoutant l’apparition de résistances à l’artémisine et sceptique quant à l’observance des patients. Depuis, des études cliniques ont été conduites aux normes de l’OMS. Un dialogue avec l’OMS bureau Afrique a débuté en 2017. La Maison de l’Artemisia de Lubile (RDC) a été auditée début 2019.

D’autres études doivent encore être menées sur la résistance à l’artémisinine, pour apporter un poids supplémentaire.