Le Pr Guy Mergeai nous a quittés ce 4 mai 2021

Le Pr Guy Mergeai nous a quittés ce 4 mai 2021, après avoir lutté courageusement contre un cancer depuis plusieurs années. Né à Kabinda en RDC, le 15 octobre 1959, Guy était Professeur d’Agronomie tropicale à Gembloux Agro Bio-Tech Université de Liège

Il était un pionnier dans la recherche agronomique sur l’Artemisia. Il a été à l’origine de la 1ère Maison de l’Artemisia au Sénégal et donc à l’origine de presque toutes les semences d’Artemisia annua du réseau de La Maison de l’Artemisia (un peu plus de 100 Maisons !).

 

Avec toute l'équipe de La Maison de l'Artemisia

 

C’était un homme courageux, philanthrope et extrêmement compétent … il avait dit récemment à Lucile qu’il était extrêmement fier d’avoir contribué à diffuser la culture de l’Artemisia en Afrique auprès des populations qui en avaient le plus besoin.

 

C’est grâce à lui que Audrey, notre ingénieur agronome, est tombé dans la marmite d’Artemisia ! « Je le verrai toujours comme le pionnier de la recherche sur les semences et la culture d’Artemisia annua et afra. Il comptait encore nous aider à encadrer des essais pour diffuser des semences d’Artemisia afra germinatives dans tout le réseau. C’était le professeur d’agroécologie qui m’a poussée à changer d’études et puis m’a fait travailler sur l’Artemisia en me dévoilant toute son humanité. C’était notre expert agronomique Artemisia à nous tous, il part trop tôt… ».

 

De nombreux témoignages nous arrivent de tout le réseau et tous saluent sa générosité, son humanité et sa compétence.

 

Il a participé à la création de la 1ère Maison de l’Artemisia au Sénégal et Karim Sankare qui a été formé par lui, nous témoigne « Très courageux, philanthrope, compétent. Oui le Pr Mergeai était cela et plus. J’ai été son plus proche collaborateur au Sénégal de 2006 à 2016. Quand il était malade et qu’il devrait suivre des traitements lourds il m’a confié à la Maison de l’Artemisia. Quelle perte. Ces derniers jours j’avais de terribles pressentiments. Il a été pour moi plus qu’un Patron parce qu’il m’a non seulement donné du travail, mais il m’a protégé et réparé des injustices que d’autres m’ont infligées par erreur… »

 

 

Au Sénégal avec Souleyman Silué venu de Côte d'Ivoire

Nous perdons un ami.

Qu’il repose en paix avec l’assurance que ce qu’il a semé ici sur la terre continue à porter des fruits.