L'Artemisia annua, alternative peu coûteuse contre la Covid-19, des pistes très prometteuses !

Des équipes de chercheurs testent actuellement l’efficacité de l’Artemisia annua contre la Covid-19, principalement aux Etats-Unis mais aussi en Europe et en Afrique du Sud.
Plusieurs études chinoises avaient montré que cette plante, utilisée traditionnellement contre le paludisme, avait une forte activité antivirale contre le CoV-SAR en 2003.

Les chercheurs américains sont enthousiastes :
« Si les essais cliniques ultérieurs sont concluants, l’Artemisia annua pourrait potentiellement servir de thérapie sûre, fournie au niveau mondial à un coût raisonnable et offrir une alternative aux vaccins »

 

POINT SUR LES ESSAIS CLINIQUES

Amériques

University of Kentucky, USA & Max Planck Institute, Allemagne

« Les chercheurs du Collège de médecine ont lancé un essai clinique pour tester l’efficacité de la plante contre la COVID-19. Une étude chinoise de 2005 a montré que l’Artemisia annua avait une forte activité antivirale contre le CoV-SAR, le coronavirus responsable de l’épidémie de SRAS en 2003. Des études en laboratoire ont indiqué cette année que les feuilles de la plante ont également une forte activité antivirale contre le SRAS-CoV-2, le virus qui cause la COVID-19. Bien que les résultats de laboratoire soient prometteurs, il est encore trop tôt pour savoir si l’Artemisia annua peut aider à traiter les personnes atteintes de COVID-19. »
 

Columbia University, University of Washington & Worcester Polytechnic Institute, USA

Les chercheurs montrent l’efficacité in vitro de l’Artemisia annua contre le SARS-CoV-2.
« Si les essais cliniques ultérieurs sont concluants, l’Artemisia annua pourrait potentiellement servir de thérapie sûre fournie, au niveau mondial à un coût raisonnable et offrir une alternative aux vaccins »
 

Instituto Nacional de Ciencias Medicas y Nutricion Salvador Zubiran, Mexique

Lancement d’une étude clinique d’envergure, sur 360 patients Covid-19 atteints de comorbidités (diabète, obésité, hypertension…), en septembre 2020.
Le but de l’essai clinique est d’établir si l’Artemisia annua permet d’éviter l’hospitalisation ou la maladie grave.
Description de l’étude clinique : https://clinicaltrials.gov/ct2/show/NCT04530617
 

Mateon Therapeutics, Californie, USA

Le laboratoire a montré une puissante activité in vitro pour inhiber le coronavirus à l’origine du Covid-19. Il a lancé une étude in vivo pour établir l’efficacité de l’artémisinine comme traitement abordable de première ligne en Inde.

Communiqués :

University Of California-Santa Clara, USA

“The team has selected a list of priority botanicals for deep analysis, focusing on several well-known natural products that have been used for anti-inflammatory effects or for enhancing the immune system. The list includes sweet Annie (Artemisia annua, also called sweet wormwood)”.

Communiqué University Of California, 8 juillet 2020

Europe / Afrique du Sud

Institut Max Planck & Freie Universität Berlin (Allemagne) & University of Copenhagen (Danemark)

« Des traitements efficaces et abordables pour les patients COVID-19 sont nécessaires. Nous faisons état de l’efficacité in vitro d’extraits d’Artemisia annua ainsi que de l’artémisinine, de l’artésunate et de l’artéméther contre le CoV-2-SARS. Ces deux derniers sont des ingrédients pharmaceutiques actifs approuvés de médicaments anti-paludisme. (…)
Des études cliniques sont nécessaires pour évaluer davantage l’utilité de ces composés comme traitement COVID-19.

https://www.biorxiv.org/content/10.1101/2020.10.05.326637v1 (pré-publication, 5 octobre 2020)

North West University, South Africa

“We are raising funds to scientifically investigate the potential to develop Artemisia into an effective treatment of COVID 19. All funds will be managed by North-West University.”, Prof Frank van der Kooy.
Présentation de l’avancée des recherches
La Maison de l’Artemisia est une association humanitaire française de lutte contre le paludisme par les Artemisia annua et afra, à destination des populations les plus vulnérables du Sud. Ces deux plantes sont utilisées en Médecine Traditionnelle depuis des siècles en Chine et en Afrique de l’Est.
Elle a deux missions :  
  • accélérer les recherches sur la tisane d’Artemisia
  • encadrer et augmenter la production raisonnée dans les pays impaludés, par des pôles de compétences locaux, les Maisons de l’Artemisia, qui coordonnent la connaissance et la diffusion de la plante.
Contact : Arnaud Nouvion, arnaud@maison-artemisia.org